Accueil info
Suisse

Le Conseil fédéral veut étendre les autoroutes à six voies

Le Conseil fédéral veut étendre les autoroutes à six voies Le 12h30 / 2 min. / le 06 janvier 2019
Afin d'augmenter la capacité du réseau autoroutier, le Conseil fédéral veut développer les artères à six voies sur de longues distances, notamment sur l'Arc lémanique, rapporte la NZZ am Sonntag.

"L'avenir est à six voies", titre le journal dominical en se basant sur un récent message du Conseil fédéral au Parlement. Le gouvernement constate en effet que les autoroutes suisses sont de plus en plus surchargées. Sans contre-mesure, la situation risque encore de se dégrader, prévient-il.

La solution, selon les autorités, passe par la création d'une troisième voie sur les grandes artères tel que le triangle Zurich-Berne-Bâle ou entre Lausanne et Genève. Il s'agit là d'une vision pour l'avenir, sans horizon temporel précis. Pour l'heure, note la NZZ am Sonntag, les autoroutes à six voies s'étendent sur seulement 97 kilomètres en Suisse.

L'axe Lausanne-Genève est concerné, le point dans le 19h30:

19h30 - Publié le 06 janvier 2019

"Cela permet davantage de sécurité et de fluidité"

La proposition semble plutôt bien accueille par les milieux économiques, rapporte le journal. Côté politique, le conseiller national Frédéric Borloz (PLR/VD) salue cette volonté d'expansion autoroutière qui, selon lui, doit être développée en parallèle du rail.

"Cela amène de la sécurité et de la fluidité, ainsi qu'une meilleure qualité routière par rapport au trafic de marchandises qui ne cesse d'augmenter sur nos routes", réagit-il sur les ondes de la RTS.

Ce projet, précise-t-il, doit toutefois s'accompagner de mesures complémentaires, notamment pour garantir un meilleur accès aux différentes destinations des automobilistes.

"C'est une aberration"

Chez Les Verts, la Vaudoise Adèle Thorens parle d'aberration: "Cela ne résout aucun problème. Cette mesure crée un appel d'air qui augmente le trafic automobile et, surtout, constitue une aberration du point de vue de la politique climatique et de la santé publique".

Elle ajoute: "Les autoroutes relient les grandes agglomérations entre elles et sur la plupart de ces axes, il y a la possibilité de prendre le train et c'est précisément là qu'il faut investir."

>> Les précisions de Nicolas Rossé dans le 19h30:

19h30 - Publié le 06 janvier 2019

Guillaume Rey/hend

Afficher plus

A consulter également

L'autoroute A1 va passer de six à huit voies sur le contournement de Berne
Berne
Deux milliards de francs seront investis pour les routes suisses en 2018
Suisse