Accueil info
Suisse

La Poste suspend l'ensemble de la direction de CarPostal

CarPostal: le conseil d'administration de La Poste suspend la direction 19h30 / 2 min. / le 11 juin 2018
Le conseil d'administration de La Poste a annoncé lors d'une conférence de presse lundi que l'ensemble de la direction de CarPostal a été remerciée. La Poste va rembourser les dizaines de millions de francs indûment perçus par sa filiale.

Après le scandale de fraude au subventionnement public touchant CarPostal, la reconstruction à long terme d'un lien de confiance ne sera possible qu'avec une nouvelle direction, a souligné Urs Schwaller, président du conseil d'administration de La Poste devant la presse.

Le conseil d'administration considère que la direction de CarPostal avait reçu les documents qui démontraient l'illégalité de la pratique en matière de subventionnement public. Le Conseil d'administration base ces décisions sur le rapport réalisé par trois experts indépendants, mandaté par Urs Schwaller, qui s'est dit "abasourdi" par l'énergie que Car Postal a déployée pour manipuler sa comptabilité.

Susanne Ruoff n'est pas un "fusible"

L'ancien conseiller aux Etats PDC a également expliqué que le conseil d'administration avait retiré mercredi sa confiance à la directrice générale Susanne Ruoff, qui était par ailleurs présidente du conseil d'administration de CarPostal et que celle-ci avait remis sa démission dimanche soir.

>> Lire aussi: La directrice de La Poste démissionne suite au scandale CarPostal

Pour Urs Schwaller, interrogé dans le 19h30, Susanne Ruoff n'a pas fait office de "fusible" dans cette affaire. Son adjoint Ulrich Hurni reprend la direction ad interim de l'entreprise. Il est également chargé de la direction intérimaire de la filiale CarPostal.

Questionné sur les mobiles éventuels des personnes responsables de la fraude au sein de CarPostal, le président du conseil d'administration a affirmé ne pas être en mesure de répondre. Il a renvoyé la balle aux différentes enquêtes toujours en cours, notamment en niveau pénal.

>> L'interview d'Urs Schwaller dans le 19h30:

L'actu en vidéo - Publié le 11 juin 2018

120 millions de francs à rembourser?

Le groupe s'est fixé pour objectif de rembourser rapidement les sommes indûment perçues par CarPostal. Les montants seront versés aux cantons et à la Confédération d'ici à l'automne, en coordination avec l'Office fédéral des transports (OFT).

Selon le rapport d'enquête, le remboursement devrait atteindre 90 millions de francs pour les années 2007 à 2015. La Poste a en outre constitué une réserve de 30 millions pour les années 2016 et 2017.

Enfin, Urs Schwaller a par ailleurs indiqué que CarPostal va se retirer du marché du transport de voyageurs en France, présentant cette mesure comme une décision stratégique non liée aux problèmes comptables de l'entreprise.

"Machinations inexcusables" selon Doris Leuthard

Devant la presse en début d'après-midi, la ministre de tutelle Doris Leuthard a aussi commenté cette annonce de La Poste, parlant de "machinations inexcusables" de la part de CarPostal qui ont "abîmé la confiance". La conseillère fédérale a toutefois précisé dans les points positifs à relever que "personne ne s'est enrichi personnellement selon nos connaissances actuelles".

Concernant Susanne Ruoff, Doris Leuthard a indiqué qu'elle n'était pas au courant des transferts illégaux chez CarPostal, qui ont commencé avant son arrivée comme CEO de La Poste. Aux yeux de la ministre toutefois, "il y avait des indices en 2013 qu'elle aurait dû écouter".

>> L'interview de Doris Leuthard:

L'actu en vidéo - Publié le 11 juin 2018

Dans le 12h30, le conseiller aux Etats vaudois PLR Olivier Français, membre de la commission des Transports et de la Communication, a déclaré qu'il était important que "la gouvernance de l'entreprise perdure pendant la phase de reconstruction, afin que l'entreprise puisse assumer son rôle de service public", soulignant qu'une restructuration d'ampleur est nécessaire, mais ne doit pas tout détruire.

Décharge restreinte du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a aussi décidé de restreindre la décharge accordée au conseil d'administration de La Poste pour l'exercice 2017. Concrètement, cela signifie que le gouvernement ne valide pas la politique de subvention menée dans cette affaire.

La décision du Conseil fédéral est motivée par les irrégularités en lien avec les subventions perçues par CarPostal Suisse SA dans le transport régional de voyageurs, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le gouvernement reprend donc le dossier en main et lance un audit externe pour évaluer la gouvernance de toutes les entreprises privées en main de la Confédération.

>> Gouvernance des entreprises publiques: débat entre les conseillers nationaux Jacques-André Maire (PS-NE), Manfred Bühler (UDC-BE) et Olivier Feller (PLR-VD) dans Forum:

Forum - Publié le 11 juin 2018

ebz/boi avec ats

A consulter également

Le Conseil fédéral prêt à faire toute la transparence sur l'affaire CarPostal
Suisse
Débat autour du maintien de Susanne Ruoff à la tête de La Poste
Forum
Affaire CarPostal: la directrice Susanne Ruoff sur la sellette
19h30